Skip to main content
agri

Le ministre M. Coveney annonce le début d'une nouvelle ère pour les pêcheries européennes suite à un accord politique sur l'introduction de l'interdiction des rejets

27.02.2013, 10:18 GMT


Le ministre de l'agriculture, de l'alimentation et du milieu marin, Simon Coveney, suite à un cycle de négociations long et tendu, est parvenu à un accord politique au Conseil des ministres de la pêche pour l'introduction d'une interdiction des rejets en Europe.

Cette décision, prise par le Conseil des ministres à Bruxelles, est très importante pour l'avenir des pêcheries européennes et il s'agit d'une preuve évidente de la volonté du Conseil de reléguer dans le passé l'actuelle pratique des rejets des  pêcheries européennes.  

La décision est également importante dans ce qu'elle permettra à la présidence irlandaise, au nom du Conseil, de dialoguer directement avec le Parlement européen et la Commission en vue de parvenir à un accord politique sur la réforme de la politique commune de la pêche pendant la présidence irlandaise.   

Équilibrer les différentes opinions des États membres avec la nécessité de produire des mesures qui aient un caractère pratique et qui soient applicables concernant la rapide introduction d'une interdiction des rejets dans toutes les eaux sous la juridiction de l'UE allait toujours être un défi difficile à relever.

Le ministre M. Coveney: «J'ai été, pendant de nombreuses années, un fervent partisan de la suppression de la pratique de gaspillage des rejets. À mes yeux, la décision prise par le Conseil des ministres aujourd'hui est une étape historique de la politique européenne de la pêche.»

La question des rejets est extrêmement complexe et survient dans quasiment toutes les pêches, dans toutes les zones et dans la plupart des flottes de l'Union européenne. Chaque État membre se livrant à des activités de pêche en haute mer connaît un problème de rejet. De nombreux États membres ont montré d'importants niveaux de rejets dans certaines pêcheries et ce pour diverses raisons.

À Bruxelles aujourd'hui, le ministre M. Coveney est parvenu à un accord sur une approche progressive ambitieuse afin d'introduire l'interdiction des rejets. Elle commencera en janvier 2014 pour les stocks pélagiques passant à la mer Baltique en janvier 2015. L'interdiction des rejets s'appliquera aux stocks démersaux de la mer du Nord et des eaux du nord-ouest et du sud-est à partir de janvier 2016. Enfin, l'interdiction des rejets sera mise en œuvre pour les pêches de la Méditerranée, de la mer Noire et de toutes les autres eaux européennes le 1er janvier 2017.

« Nous avons fixé des échéances ambitieuses, commençant en janvier 2014, pour l'introduction de l'interdiction des rejets soutenues par des outils de gestion spécifiques afin de garantir son exécution.»

Mettre fin aux rejets est un objectif clé de la réforme de la PCP qui est soutenu par les États membres. Un élément très important consistant à atteindre l'objectif général sera l'introduction, auprès de toutes les pêches, d'instruments de pêche plus intelligents et sélectifs, de mesures sélectives renforcées et de pratiques de pêche changées empêchant au maximum les prises indésirables, particulièrement des poissons juvéniles.

Les mesures concrètes convenues aujourd'hui, aideront les pêcheurs dans la transition vers ce nouvel environnement. Ces mesures offrent des dipositions transitoires afin d'aider le passage à la nouvelle obligation de débarquement.  Elles fournissent également une certaine flexibilité en termes de maximisation des options de quotas afin que les pêches ne soient pas fermées inutilement. Le nouveau fond européen pour les pêcheries sera disponible pour soutenir le passage des pêcheurs vers des pratiques de pêche plus sélectives et plus durables.

Le ministre M. Coveney a annoncé: «J'ai été, pendant de nombreuses années, un fervent partisan de la suppression de la pratique de gaspillage des rejets. À mes yeux, la décision prise par le Conseil des ministres aujourd'hui est une étape historique de la politique européenne de la pêche»

Le ministre a poursuivi en s'exprimant: «La question des rejets sera toujours litigieuse et la résoudre difficile non pas qu'il y ait eu un désaccord sur l'objectif général mais parce qu'il y a eu des points de vue divergents sur les outils de gestion associés, nécessaires pour faire de l'interdiction des rejets une réalité effective.»

Quant aux détails de la mesure, le ministre a déclaré: « Nous avons fixé des échéances ambitieuses, commençant en janvier 2014, pour l'introduction de l'interdiction des rejets soutenues par des outils de gestion spécifiques afin de garantir son exécution.»

Le ministre a rendu hommage à ses collègues ministres en ajoutant: «Je me dois de remercier mes collègues ministres pour leur coopération, leur aide et leur endurance dans l'obtention de l'accord de ce programme très ambitieux pour le changement. J'aimerais également mentionner la contribution que j'ai reçu de la part de la commissaire Maria Damanaki tout au long du processus »

En guise de conclusion, le ministre a ajouté: «Cela a été une longue journée et une longue nuit mais elles se sont révélées productives. Nous pouvons attendre avec impatience et  confiance l'achèvement de la politique commune de la pêche sachant que nous avons fait un grand pas en avant afin de garantir la durabilité à long terme des stocks des eaux européennes.»

Evènements liés

Voir tous les évènements liés >

eu2013ie

02.07.2013, 10:29 eu2013ie Taoiseach Enda Kenny presents results of the Irish Presidency #eu2013ie in address to the European Parliament #EU eu2013.ie/news/news-item…

02.07.2013, 10:14 eu2013ie RT @IrelandRepBru Taoiseach: "Our shared identity exists beyond the realm of mere economics or currency or money." #eu2013ie #EU

02.07.2013, 10:10 eu2013ie RT @IrelandRepBru Taoiseach: "#MFF is the single, biggest investment tool we have at our disposal. We need to come together and use it forthwith." #eu2013ie

02.07.2013, 10:08 eu2013ie RT @IrelandRepBru Taoiseach: "By listening actively I believe we managed to address the main issues of concern identified by EP raised in March." #eu2013ie

02.07.2013, 10:08 eu2013ie RT @IrelandRepBru Taoiseach: "The result identifies best way to ensure that almost €1trillion for #MFF is released as soon as possible into real economy."

Contacts

picture of Martina Kearney, Conseiller de presse du ministère

Martina Kearney, Conseiller de presse du ministère

T:

M:

E:

picture of Marcella Smyth, porte-parole - Coreper I

Marcella Smyth, porte-parole - Coreper I

T:

M:

E:

Actualités en lien


Voir toute l'actualité en lien ›