Skip to main content
ag

Ma semaine, par Lucinda Creighton

03.06.2013, 13:00 GMT


La ministre des affaires européennes nous donne un aperçu de sa routine hebdomadaire typique.

La semaine commence dans les montagnes de Dublin. Je me lève à 6 h pour aller faire du cheval avant de partir au travail. Lorsque j'ai le temps, je fais du cheval plusieurs fois par semaine. Je ne suis pas vraiment du matin donc je dois me faire violence pour sortir du lit.  J'ai commencé à monter à cheval lorsque j'avais quatre ans mais j'ai arrêté lorsque je suis allée à l'université et que j'ai développé une vie sociale. C'est formidable de remonter en selle.

Lucinda Creighton genericLe calme des montagnes est de courte durée et je dois affronter la circulation une fois de retour à la maison à Sandymount. Heureusement, il ne pleut pas donc la circulation n'est pas si mauvaise. Je suis à la maison en 35 minutes. Les jours de pluie, on a l’impression qu'il y a quatre fois plus de voitures sur les routes. Une fois, il m'a fallu 1 h 30 pour rentrer ce qui est mauvais pour le stress!

En milieu de matinée, je me retrouve à l'aéroport de Dublin qui m'est bien familier. Mon poste de ministre en charge des affaires européennes me conduit à voyager presque constamment.  C'est particulièrement vrai maintenant avec la présidence irlandaise du Conseil de l'Union européenne. Aujourd'hui, je me rends à Paris pour deux ou trois heures de réunions avant de prendre le train pour Strasbourg.

Le TGV de Paris à Strasbourg me change de l'avion. Le paysage est magnifique et il m'est difficile de lire mon large document d'information. L'évolution du paysage est bien plus séduisant. Je sors mon iPad pour répondre à quelques email, lorsque je m'aperçois que la Wifi du train ne fonctionne pas. J'attire les problèmes techniques.

J'arrive à l'hôtel où je suis accueillie par plusieurs personnes de notre équipe de la présidence qui ont voyagé depuis Bruxelles. Nous nous rassemblons dans le hall pendant une demi-heure pour passer en revue le programme de la journée. C'est la cinquième fois en cinq mois que je représente la présidence irlandaise en séance plénière du Parlement européen. Je connais l'exercice plutôt bien maintenant, même s'il semble que cette semaine sera particulièrement chargée...

Nous arrivons dans le l'imposant bâtiment du Parlement européen le mardi matin à 8 h. Le Parlement siège ici une semaine par mois et je m'y suis rendue depuis novembre 2011 pour les préparatifs de la présidence irlandaise. Depuis le mois de janvier, à chaque débat en plénière auquel j'ai participé, j'ai pris la parole au nom du Conseil de l'Union. Les sujets sont très divers, allant des enjeux évidents tels que la crise économique à la protection des espaces menacées et au changement climatique. Je dois avoir des connaissances sur tous ces sujets.

Le dossier du jour est un débat avec les eurodéputés sur l'union bancaire, qui est une priorité absolue pour nous car elle permettra, à l'avenir, une supervision appropriée des banques européennes. Une longue journée m'attend. Je passe 11 h30 à débattre au Parlement. J'ai également des réunions avec des eurodéputés sur des priorités politiques importantes et quelques interviews avec les médias.  Je rentre à l'hôtel juste avant minuit. Avec une faim de loup, nous tentons de commander à manger mais nous sommes informés que la cuisine a fermé à 22 h. Je ne fonctionne pas très bien lorsque j'ai faim! Heureusement, le serveur a finalement accepté de préparer des omelettes et des sandwiches pour la délégation irlandaise affamée. Nous lui en sommes très reconnaissants.

L'histoire se répète le mercredi. Le matin, je conduis les négociations avec plusieurs eurodéputés sur le prochain budget de sept ans de l'UE, d'un montant de 960 milliards d'euros. Il s'agit de l'argent utilisé pour financer les autoroutes, l'agriculture, l'éducation et les subventions aux entreprises, c'est pourquoi il est essentiel que nous parvenions rapidement à un accord. Nous espérons obtenir un accord avant la fin de notre présidence. J'ai participé à sept autres réunions avec des eurodéputés et tenu d'autres interviews avec des journalistes européens avant de prendre place à 17 h en séance plénière pour sept heures de débat. Le dîner à l'hôtel arrive sans problème ce soir, le serveur nous a pris en pitié.

Jeudi matin, je pars pour une course rapide de 5 km autour de Strasbourg et il est déjà l'heure de partir. Pas de voyage en train reposant cette fois. Au lieu de ça, nous prenons un avion pour Amsterdam et nous nous dépêchons afin d'attraper le prochain vol pour Dublin. Je passe quelques heures au bureau pour me mettre à jour sur les dossiers de ma circonscription avant de rentrer à la maison rejoindre mon mari Paul. Nous ne voyons pas souvent ces jours-ci mais j'ai connaissance de l'expression «loin des yeux, près du cœur».  Nous nous retrouvons avant de prendre la voiture pour profiter de cette longue soirée claire. Heureusement, nous sommes tous les deux fous de cheval et nous nous rendons sur les collines pour monter à cheval avant que la nuit ne tombe. Lorsque j'arrive à la maison il est tard mais je dois rédiger quelques points pour un discours que je dois prononcer le matin.

Je suis à Farmleigh de bonne heure vendredi afin d'accueillir les ministres des pays des Balkans occidentaux. Dans le cadre de la présidence, j'organise une conférence sur l'élargissement de l'UE, sujet qui me passionne. La semaine dernière, j'ai passé une matinée au camp de concentration d'Auschwitz en Pologne. C'est un rappel choquant du chemin parcouru par l'Europe en si peu de temps. Aujourd'hui nous réunissons des ministres et des décideurs politiques des pays qui étaient en guerre il y a de ça moins de 20 ans. Aujourd'hui, ils travaillent ensemble dans le but d'adhérer à l'UE. Je suis extrêmement fière que l'Irlande joue son rôle dans cette réconciliation cruciale. Cela a été un véritable temps fort pour moi.

Tard dans l'après-midi, je suis de retour aux bâtiments du gouvernement pour présider une réunion entre les hauts fonctionnaires de chaque ministère qui suivent les progrès de nos politiques prioritaires sous la présidence irlandaise. Nous passons en revue chaque question séparément, discutant de ce qui a besoin d'être fait pour atteindre nos objectifs avant la fin du mois de juin.

Avant que ma journée ne se termine, je lance l'exposition de photographies capturant les vacances de l'ancien président français Charles de Gaulle à Sneem et au Connemara en 1969. Le président venait de quitter son poste et était venu en Irlande pour six semaines afin d'écrire et de réfléchir. Les photos, prises par Padraig et Joan Kennelly de Sneem sont extraordinairement belles et évocatrices.  L'élu Paddy McCartan remplace le Lord-maire lors de cet évènement organisé par l'ambassade de France. Cela tombe bien car le général de Gaulle était un descendant du clan McCartan.

Après ça, je vais au restaurant en ville avec une amie à moi qui est en visite de Belfast. Nous avons vécu ensemble pendant des années lorsque nous étions à Trinity et même par la suite donc il était bon de la revoir et de nous échanger les potins!

J'aime me mettre à jour sur le travail de ma circonscription les samedi matins. Après ça, je me rends à la vente pour collecter des fonds pour la paroisse annuelle de Rathfarnham qui a lieu au lycée de Rathgar. Je retrouve mon amie et l'élue de la circonscription, Edie Wynne. Il s'agit de l'un des évènements locaux que je préfère car les gâteaux en vente sont succulents. Je fais le plein de confitures et de chutneys originaux et achète quelques cupcakes au chocolat. ...pour Paul, bien évidemment.

L'après-midi, je rencontre un groupe d'électeurs à propos d'un problème d'inondation à Dublin 6. Plus tard, je prends le chien avec moi à Sandymount strand pour courir jusqu'à ce que nous soyons tous les deux suffisamment exténués. Puis, je regarde le match de Leinster à la télé. Je regrette de ne pas avoir pris de billets et me rends à la RDS même si passer la soirée sur le canapé est assez attrayant.

J'aime garder le dimanche comme sacré mais ce n'est pas toujours possible. Aujourd'hui je participe à l'inauguration officielle d'une conférence axée sur l'épilepsie organisée par Gay Mitchell. 300 délégués des quatre coins de l'Europe sont présents. C'est une bonne cause et je suis heureuse d'être impliquée.

Je pars bruncher avec Paul à Sandymount avant de me mettre en selle d'une façon différente pour soutenir une bonne cause. Ciaran Mulligan, homme d'affaires local, a organisé le second évènement annuel de promenade à vélo de charité Cafe Java afin de venir en aide à St Vincent de Paul et à Aware. Le meilleur de Sandymount s'est mobilisé en force pour soutenir la cause. J'opte pour le tour de 40 km jusqu'à Howth. La promenade à vélo n'est pas trop mal sauf pour la terrible colline quand on revient de Howth en ville. Il fait un temps magnifique et un air de fête flotte dans le parc lorsque nous revenons fatigués et las.

Malgré l'épuisement de la promenade je repars faire un tour avant de rentrer à la maison et d'allumer le premier BBQ de l'année. J'espère que ce ne sera pas la seule occasion comme cela fut le cas l'été dernier. Un couple d'amis arrive pour tester les talents culinaires (ou plus précisément crématoires) de Paul. Il est agréable d'enfin pouvoir s'installer dehors et de profiter du beau temps. Après cela, je fais de nouveau ma valise pour la semaine qui arrive. Je pars à New-York et à Washington DC lundi matin pour une intense série de réunions bilatérales et de conférences. Il y a du pain sur la planche.

Lucinda Creighton est la ministre aux affaires européennes.

 

Evènements liés

Voir tous les évènements liés >

eu2013ie

02.07.2013, 10:29 eu2013ie Taoiseach Enda Kenny presents results of the Irish Presidency #eu2013ie in address to the European Parliament #EU eu2013.ie/news/news-item…

02.07.2013, 10:14 eu2013ie RT @IrelandRepBru Taoiseach: "Our shared identity exists beyond the realm of mere economics or currency or money." #eu2013ie #EU

02.07.2013, 10:10 eu2013ie RT @IrelandRepBru Taoiseach: "#MFF is the single, biggest investment tool we have at our disposal. We need to come together and use it forthwith." #eu2013ie

02.07.2013, 10:08 eu2013ie RT @IrelandRepBru Taoiseach: "By listening actively I believe we managed to address the main issues of concern identified by EP raised in March." #eu2013ie

02.07.2013, 10:08 eu2013ie RT @IrelandRepBru Taoiseach: "The result identifies best way to ensure that almost €1trillion for #MFF is released as soon as possible into real economy."

Contacts

Actualités en lien


Voir toute l'actualité en lien ›