Skip to main content Skip to secondary navigation

La langue irlandaise

L'histoire de la langue irlandaise

À l’instar du gaélique d’Écosse, mannois, gallois, cornique et breton, l’irlandais fait partie de la famille des langues celtiques. De nombreux toponymes et noms de famille actuels proviennent de noms irlandais. L’étymologie de Dublin est «Dubh Linn», qui signifie étang noir.

Les premières traces écrites de l’irlandais remontent au IIIe siècle et aux inscriptions ogham, un système d’écriture qui consiste en des lignes verticales ou obliques gravées sur du bois ou de la pierre. L’ogham était principalement utilisé en Irlande sur des marqueurs de territoires ou des pierres tombales, dont certains exemplaires sont encore visibles aujourd’hui.

L’Irlande possède la plus ancienne littérature vernaculaire d’Europe occidentale, avec un texte en irlandais datant de 597 apr. J.-C. et intitulé «Amra Choluim Chille», la complainte pour Saint Colm Cille. L’irlandais a ensuite évolué, devenant une langue plus simple et plus normalisée, et a été influencé par les langues étrangères parlées par les envahisseurs. Grâce aux Vikings, des mots scandinaves se sont intégrés à l’irlandais, notamment ceux en rapport avec les bateaux et la navigation. L’invasion anglo-normande au XIIe siècle a amené avec elle des mots français tels que «garsún».

L’irlandais est resté la langue de la majorité des habitants de l’île jusqu’au XIXe siècle, où il a connu un rapide déclin avant d’être finalement remplacé par l’anglais. La mort d’un à deux millions de personnes (presque tous irlandophones) lors de la Grande famine est un facteur d’explication clé de ce déclin. Le gouvernement britannique avait, en outre, fait passer des lois sur l’introduction de l’anglais à l’école et l’interdiction de l’apprentissage de l’irlandais.

Depuis les années 1920, le gouvernement irlandais a pris de nombreuses dispositions afin de conserver et promouvoir la langue. La Constitution irlandaise stipule que l’irlandais est la première langue nationale officielle du pays. L’irlandais est une matière obligatoire à l’école primaire et au collège, et un nombre croissant d’écoles offrent un enseignement entièrement en langue irlandaise. Il existe, en outre, des médias nationaux en irlandais, tels que Raidió na Gaeltachta pour la radio et TG4 pour la télévision.

Le recensement de 2011 rapporte qu’en Irlande, un peu plus de 40 % des habitants parlent au moins quelques mots d’irlandais. L’irlandais est utilisé comme langue maternelle par des personnes vivant dans certaines parties de l’île, principalement sur la côte ouest appelée Gaeltacht. En 2010, le gouvernement irlandais a adopté une stratégie qui se déploie sur 20 ans pour faire passer le nombre d’utilisateurs quotidiens à 250 000 d’ici à 2030.

L’irlandais et l’Union européenne

Lorsque l’Irlande a rejoint la CEE en 1973, l’irlandais était considéré comme une langue de «traité» et non pas une langue de travail officielle. Il a fallu attendre 2005 pour le Conseil des ministres vote à l’unanimité un règlement définissant l’irlandais comme la 21e langue de travail officielle de l’Union européenne. Cette décision a pris effet le 1er janvier 2007.

Son nouveau statut européen ainsi que les opportunités de carrières développées pour les étudiants irlandais, ont permis la création d’études de traduction et d’interprétation de 3e cycle. Cependant, une dérogation transitoire a été introduite en 2007, afin de contrer les difficultés de recrutement de traducteurs de langue irlandaise qui sont très peu nombreux. La dérogation a été renouvelée en 2010 et sera à nouveau révisée en 2015.

La Commission européenne a établi un département de traduction irlandaise au sein de sa Direction générale de la traduction qui s’est chargé de traduire le site internet Europa. La langue irlandaise est maintenant couramment entendue lors des réunions du Conseil et les séances plénières du Parlement européen. Toutes les institutions de l’Union utilisent désormais de l’irlandais lorsqu’elles communiquent avec le public.

La langue irlandaise

Des mots que vous connaissez peut-être déjà

Sláinte:                        Santé !

Céad Míle Fáilte:          Bienvenu

Slán:                            Au revoir

RTÉ:                             Raidió Teilifís Éireann – société de diffusion nationale

Les mots que vous êtes susceptibles d’entendre lors de la présidence irlandaise

Bunreacht* Na hÉireann                                Constitution irlandaise

Taoiseach* (prononcé ti-choc)                       Premier ministre et chef du gouvernement

Tánaiste (prononcé to-nich-ta)                      Ministre délégué auprès du Premier ministre

Dáil (prononcé doyle)                                     Chambres des représentants

Seanad (prononcé cha-nad)                           Sénat irlandais

Oireachtas* (prononcé ir-ock-tas)                  Parlement national irlandais

Gardaí (prononcé gar-da)                               Police irlandaise

*Le son «ch» en irlandais n’existe ni en anglais ni en français. Il équivaut au son «acht» en allemand, «joven» en espagnol ou encore «choinka» en polonais.