Skip to main content

L'Irlande tire pleinement parti de son adhésion à l'UE

Depuis l'adhésion de l'Irlande à la Communauté économique européenne (CEE) en 1973, la vie des Irlandais s'est considérablement améliorée. Notre participation au marché unique a transformé notre économie en l'une des plus ouvertes au monde avec une grande diversité de partenaires commerciaux, faisant de notre île une destination de choix pour les investissements. Les financements de l'Union européenne ont également été affectés à bon escient afin de garantir la modernité des infrastructures et la qualité d'un système éducatif solide dans tout le pays. Le secteur alimentaire, traditionnellement fort en Irlande, est désormais un moteur de croissance du XXIe siècle, tandis que l'innovation et la recherche sont au cœur de notre société animée par l'esprit d'entreprise.

Aujourd'hui, notamment en raison des 40 années d'adhésion à l'Union européenne, le peuple irlandais jouit d'un meilleur accès à l'éducation, d'un réseau de transport grandement amélioré, d'un environnement plus propre et d'une mobilité dans l'UE plus importante et à moindre coût (des billets d'avion aux tarifs d'itinérance). Ces changements, et bien d'autres encore, seront mis en valeur à l'occasion de l'Année européenne des citoyens.

Découvrez la manière dont l'UE a fait la différence dans chaque comté irlandais. L'Union européenne a de l'importance, pour chacun d'entre nous.

1.    L'économie et l'emploi

Le marché unique

Le marché unique est l'une des plus grandes réussites de l'UE.  Les restrictions aux échanges et à la libre concurrence ont été supprimées. Tous les contrôles aux frontières au sein de l’Union sur les marchandises ont été supprimés, ainsi que les contrôles douaniers sur les personnes.   Il existe une reconnaissance mutuelle plus profonde des qualifications professionnelles et des diplômes. Les diplômes irlandais peuvent désormais vous conduire dans toute l'Europe.

Les citoyens européens peuvent vivre et travailler dans l'État membre de leur choix, ce qui fait augmenter grandement les opportunités et emplois disponibles pour les travailleurs irlandais.

Le marché unique est à l'origine d'opportunités plus nombreuses pour les entreprises irlandaises, en les aidant à regarder au-delà de leur marché traditionnel qu'est le Royaume-Uni, pour cibler leurs exportations sur un marché européen plus grand et plus dynamique. Les entreprises irlandaises ont un accès à un marché représentant environ 500 millions de personnes.  Depuis 1973, environ 700 000 emplois ont été créés en Irlande et les échanges ont été multipliés par 90. À travers les accords de politique commerciale de l'UE, les exportateurs irlandais peuvent vendre plus facilement et à un moindre coût à des marchés mondiaux tels que la Corée du Sud, l'Afrique du Sud et l'Amérique centrale.

Le Fonds de cohésion

Lorsque l'Irlande a adhéré en 1973, le pays avait une économie principalement agricole qui dépendait fortement du commerce avec son proche voisin le Royaume-Uni. L'adhésion de l'Irlande lui a donné accès à un soutien financier à travers les fonds structurels. L'Irlande a énormément investi dans la mise à niveau de ses infrastructures de transports, ce qui a soutenu une croissance rapide des entreprises et des exportations. Les régions irlandaises ont également profité du Fonds de cohésion: l'investissement s'est concentré dans le développement régional afin d'améliorer le niveau de vie et de développement dans tout le pays.

Agriculture

Lorsque l'Irlande a adhéré à la CEE en 1973, l'agriculture était sa principale industrie, représentant 40 % de ses exportations avec le Royaume-Uni, en tant que premier marché d'exportation. Bien que les exportations irlandaises se soient considérablement diversifiées ces 40 dernières années (16 % des exportations de marchandises sont à destination du Royaume-Uni, contre 55 % en 1973), l'agriculture demeure un pilier de l'économie de l'île.

Ces dernières années, l'agriculture s'étant modernisée en vue de faire face à la concurrence sur le nouveau marché mondial et européen, elle est restée un des moteurs essentiels de la relance et de la croissance. Entre 2007 et 2011 l'Irlande a connu un excédent de 9 milliards d'euros dans le commerce des produits agroalimentaires avec ses partenaires commerciaux européens. En 2011, 11 % de nos exportations totales provenaient des secteurs de l'agroagriculture et des boissons.

La politique agricole commune (PAC) a apporté aux agriculteurs irlandais un soutien vital qui leur a permis d'agrandir leur exploitation, d'améliorer leur équipement et de participer à des formations. Enfin, l'adhésion à l'Union européenne a permis aux produits agricoles irlandais l'accès à un immense marché intérieur sans entrave d'un demi-milliard de consommateurs.

You can find out more on the website of the government food export agency, Bord Bia.

La recherche et le développement

L'Irlande a développé une réputation internationale dans le domaine de la recherche et de l'innovation, en mettant à profit les 400 millions d'euros de financements de l'Union européenne accordés à travers le septième programme-cadre et le fonds de recherche et développement. Les chercheurs irlandais participent à des projets de recherche paneuropéens de haut niveau qui abordent certains des plus grands défis du monde actuel, tels que les cancers, la maladie d'Alzheimer ou encore la création d'une économie à faible émission de carbone. Les petites et moyennes entreprises (PME) ont particulièrement bien réussi à attirer les aides financières européennes destinées à la recherche. Par ailleurs, de tous les États membres, l'Irlande est celui dont les PME reçoivent le plus d'aides financières à travers le septième programme-cadre.

La stratégie numérique pour l'Europe

L'Irlande s'est positionnée au cœur de l'industrie numérique européenne, avec 9 des 10 principales entreprises mondiales qui maintiennent une présence sur le territoire irlandais). La stratégie numérique pour l'Europe est un programme de l'Union qui vise à relancer l'économie européenne et à aider les entreprises et citoyens européens de profiter au mieux des technologies numériques. Il s'agit d'une initiative phare du programme Europe 2020, la stratégie européenne dont l'objectif est de générer une croissance durable, intelligente et inclusive. 

La féminisation du monde du travail

L’égalité entre les femmes et les hommes est un aspect fondamental du droit communautaire. La législation européenne relative à l'égalité sur le lieu de travail a permis que les Irlandaises et Irlandais aient droit de percevoir une rémunération égale pour un poste identique et d'être traiter de la même façon au travail. Par ailleurs, les femmes ont droit à un congé de maternité.  L'UE a eu une véritable influence sur les Irlandaises. Plusieurs avancées majeures ont eu lieu, telles qu'une plus grande féminisation de la main-d'œuvre totale, passant de 34 % en 1973 à 56 % en 2011, et une réduction de l'écart de rémunération entre les femmes et les hommes. En effet, une femme gagnait 47 % du salaire d'un homme en 1973, ce chiffre s'élève aujourd'hui à 86 %, dépassant ainsi la moyenne de l'Union européenne. Il reste encore beaucoup à faire, mais l'Irlande se trouve sur le bon chemin.   

 

Les droits des travailleurs

Tout citoyen irlandais a aujourd'hui le droit de résider, de travailler, d'étudier et de prendre sa retraite dans l'État membre de son choix. L'Union européenne a contribué à la protection et au renforcement des droits des travailleurs à travers un ensemble de régulations portant, par exemple, sur le temps de travail et les contrats.

Le Fonds social européen

Le Fonds social européen (FSE) favorise la création d'emplois plus nombreux et de meilleure qualité au sein de l'Union, à travers le cofinancement de projets locaux, régionaux et nationaux afin d'améliorer le pourcentage d'actifs, la qualité des emplois ainsi que le caractère inclusif du marché du travail. Depuis son adhésion à l'Union européenne, le FSE a investi en Irlande plus de 6 milliards d'euros dans l'éducation, la formation et la création d'emploi. Ces investissements ont été répartis avec succès dans les régions irlandaises, augmentant ainsi l'accès à l'enseignement supérieur pour tous.

Les emplois au sein des institutions de l'Union

Il existe de nombreuses offres d'emploi très attrayantes pour les citoyens irlandais au sein des institutions européennes, notamment des postes de traducteurs, interprètes et juristes-linguistes pour des diplômés en langue irlandaise. Le site internet des emplois de l'UE fournit des informations sur les offres disponibles. Obtenez plus d'informations sur les façons de vous rendre à Bruxelles, de s'y installer et de gravir les échelons dans le Livre vert de l'organisation European Movement Ireland.

2. L'éducation

L'UE finance de nombreux projets et initiatives à tous les cycles de l'éducation, de l'école primaire à l'université, en contribuant ainsi à la création d'un des atouts principaux de l'Irlande: notre main-d'œuvre jeune, instruite et qualifiée.

Erasmus est le principal programme éducatif et de formation de l'Union européenne qui permet aux étudiants d'aller étudier dans une université d'un autre État membre. Environ 200 000 étudiants participent à ce programme chaque année, dont quelques 2000 Irlandais. Erasmus a des racines irlandaises, il a en effet été lancé par l'ancien commissaire irlandais Peter Sutherland en 1985. Le blog Erasmus donne un aperçu de l'expérience irlandaise de ce programme.

Erasmus pour tous, un programme rassemblant les dispositifs de l'UE pour l'éducation, la formation, la jeunesse et le sport, sera une priorité lors de la présidence irlandaise de 2013.

S'inscrivant dans le cadre de la stratégie «Europe 2020», le programme de l'UE «Jeunesse en mouvement» propose une série d'actions clés destinées à mettre l'éducation et la formation plus en phase avec les besoins des jeunes et à encourager un plus grand nombre d'entre eux à profiter des bourses européennes pour étudier ou se former dans un autre pays.

 

3. Voyage et liberté de circulation

L'UE a supprimé beaucoup d'obstacles qui, dans le passé, entravaient la possibilité pour les citoyens irlandais de voyager librement au sein de l'Union. La levée des contrôles aux frontières a grandement facilité la liberté de circulation en Europe.

La carte européenne d'assurance maladie

La carte européenne d'assurance maladie offre une couverture et un accès aux soins aux citoyens irlandais s'ils tombent malade ou ont un accident lors de leur voyage dans l'Union européenne. Elle a été présentée lors de la présidence irlandaise du Conseil de l'Union européenne en 2004.

Les vols

Grâce à la législation européenne relative à la libéralisation du secteur des transports (la réforme du transport aérien ayant été conduite par le commissaire irlandais Peter Sutherland dans les années 1980), voyager au sein de l'Union est devenu beaucoup moins cher pour les citoyens européens.  La législation portant sur le ciel unique européen a également limité les tarifs non compétitifs. La législation communautaire sur les droits des passagers aériens permet désormais aux passagers de pouvoir réclamer des indemnisations en cas de vols retardés ou annulés.

 

L'itinérance

La libéralisation du marché des télécommunications a réduit de manière significative les coûts des communications pour les citoyens irlandais, à l'instar du plafonnement des tarifs d'itinérance pour les téléphones portables en cas de séjour dans un autre État membre. L'Irlande a fait partie des premiers États membres à soutenir cette initiative au milieu des années 2000.

La monnaie

17 États membres ont adopté l'euro comme monnaie, ce qui permet aux opérateurs de marché de la zone euro d'avoir un taux de change sûr et aux touristes de payer avec plus de facilité.

4. Le droit des consommateurs

L'Union européenne protège les achats effectués par les consommateurs européens en Europe. Le réseau des Centres européens des consommateurs (ECC-Net) renseigne et conseille gratuitement les consommateurs et leur prête assistance dans leur différend avec des commerçants situés dans un autre État membre. L'organisme européen SOLVIT conseille gratuitement les entreprises lorsque celles-ci ont des problèmes de niveaux transfrontaliers causés par une mauvaise application du droit communautaire par les autorités publiques européennes.

5. L'Environnement

La législation européenne en matière d'environnement est à la base d'une importante amélioration dans ce domaine en Irlande. Les eaux usées ne sont plus rejetées dans la mer d'Irlande, et la faune marine des côtes irlandaises bénéficie désormais d'eau et de plages plus propres. Les règlementations relatives à la gestion des déchets et les financements du Fonds de cohésion ont conduit à un investissement dans des dispositifs de drainage et une élimination plus sure des déchets. Outre l'amélioration de l'environnement, cela a également permis la création de nombreux emplois.